VOLEUR ET ANARCHISTE

Alexandre Marius Jacob

voleur-et-anarchisteJEAN-MARC DELPECH

En ce début de XXe siècle, la criminalité augmenterait dans des proportions inquiétantes. La France a peur et la Belle Époque n’est qu’un leurre. Tout en haut, une bourgeoisie arrogante et triomphante. Tout en bas, la masse des traîne-misère et l’ordre répressif. Pas bouger, le pauvre ! Sinon, prison, bagne, échafaud. Le droit de vivre ? Il ne se mendie pas pour le voleur Alexandre Jacob. Le droit de vivre ? Il se prend, nom d’une pince-monseigneur ! Avec Jacob et sa bande, le vol se pratique de manière industrielle et la rapine devient politique. Travailleurs de la nuit, maison anarchiste fondée en 1900. Mais l’honorable entrepreneur de démolition sociale va payer cher ses atteintes à la propriété.

Jean-Marc Delpech, historien et enseignant, livre une biographie haute en couleur de l’honnête cambrioleur Alexandre Marius Jacob (1879-1954). Suivi de Pour en finir avec Arsène Lupin.


ISBN : 9791092457087
200 p.
13 x 19,5 cm
16,00€


REVUE DE PRESSE

Noël Godin, Le droit de vivre ne se mendie pas. Il se prend !, Siné Mensuel, avril 2016.

Emilien Bernard, Jacob & Co, Le Canard enchaîné, 12 août 2015.

Serge Audier, Anarchie vaincra (sur le papier), Le Monde des Livres, 5 juin 2015.

Franck Bart, Alexandre Marius Jacob : honnête travailleur « Voleur et Anarchiste », Médiapart, 18 juillet 2015.

RADIO

Canal Sud : Lu & Approuvé – Alexandre Marius Jacob – Émissions des 5 et 12 août 2015.

Fréquence Paris Plurielle : « Voleur et anarchiste » chroniqué dans l’émission Salle 101 du 18 juin 2015.